Découvrez Aujac dans le Gard

Histoire du château

Inscrit monument historique, le château Aujac, dit Cheylard d’Aujac, est un château médieval pittoresque situé sur la commune d’Aujac. Bâti sur l’éperon d’un promontoire rocheux, le château Aujac offre une véritable invitation à la contemplation. Situé dans le Gard, constituant le point culminant de la Haute Vallée de la Cèze, c’est du haut de ses 600 mètres d’altitude qu’il fait étonnament parler de lui…

Il y a 22.000 ans de cela…

Avant d’être l’ensemble castral qu’il est aujourd’hui, le site a servi, il y a 22.000 ans, d’abris pour les hommes, grâce aux creux et grottes situés sous ses fondations. De nombreuses traces, découvertes par le paléonthologue Eugène Dumortier, attestent de cette occupation.

Plus tard, ce seront les gaulois de la tribu des Volques Arécomiques qui en feront un oppidum avant la conquête romaine et ce n’est qu’au XIIIème siècle qu’il deviendra le château symbole du double pouvoir de l’évêque d’Uzès et de la famille d’Anduze, fondé sous le règne de Phillipe II Auguste.

Un emplacement stratégique...

Situé au carrefour des actuels départements du Gard, de la Lozère et de l’Ardèche, du haut de son promontoire, il est le dernier représentant intact d’un réseau de fortifications sur un itinéraire déjà existant au Moyen Age, mentionné dès 1270 comme Val Cezarencha. Ce vieil itinéraire permettait dans le temps de contrôler le passage du nord au sud du pays...

Château Aujac (château du Cheylard)

A partir des années 1200

Entre 1254 et 1308, son destin bascule, entraîné dans les tourments que provoquèrent la croisade albigeoise et la pénétration royale dans le midi. La route florissante est détournée, lui retirant de fait tout pouvoir.

Ce sera la famille Cubières, des seigneurs locaux, qui le rachèteront au XIVème et le château retrouvera une certaine notoriété au moment des guerres de religion, ce qui lui vaudra le titre de baronnie pour services rendus au roi de France.

Dans les années 1800

Sous la Révolution, la famille Rigal, métayers liés au château, l’acquiert en 1805 et il restera en possession de la même famille jusqu’à aujourd’hui.

Fiers de leur bijou, ses propriétaires engagent plusieurs campagnes de restauration entre 1998 et 2003, notamment en sauvegardant son donjon résidentiel et le hameau castral du Cheylard. Ces travaux se font avec la participation de fonds publics issus de diverses institutions dans le sens ouï l’existence d’un château et de son village castral sur un même site est chose rare à préserver.

Aujourd’hui, le site est une résidence d’artisans qui attirent en permanence les amoureux d’histoire et de découvertes.