Découvrez Aujac dans le Gard

Autour du château

Point culminant de la Haute-Vallée de la Cèze, à 600 mètres d’altitude, le château Aujac surplombe un village enchanté qui regorge d’un patrimoine unique. Constituant lui-même un Monument Historique dans le département du Gard, il recèle tout autour de lui d’autres joyaux architecturaux et naturels à découvrir, dans le département de l’Ardèche, à 92 km d’Aujac…

Vue sur l’Ardèche
Vue sur l'Ardèche © europe.huttopia.com

L’église romane de Thines

Sur la commune de Malarce-sur-la-Thines au sein du par naturel des Monts d’Ardèche, l’église de Thines est un somptueux édifice d’art roman du XIIème siècle dont le classement aux monument historiques est le fait de l’écrivain Prosper Mérimée (1803-1870). Notre-Dame de Thines a été édifiée par les bénédictins autour de l’an 1180 et se trouve non loin du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. Sa taille réduite n’enlève rien à son puissant charme : trônant sur un promontoire rocheux, l’église faite de pierres de taille granitiques offre aux visiteurs de nombreuses décorations exceptionnellement conservées : colonnes, sculptures, chapiteaux, pilastres...

La rivière du Chassezac

Le bois de Paiolive

Découverte au cœur du bois idyllique
Découverte au cœur du bois idyllique © ardeche-guide.com

Classé Natura 2000 et Espace Naturel Sensible, c’est dans le Sud de l’Ardèche que se niche cette foret énigmatique et mystérieuse qui accueille chaque année jusqu’à 30.000 personnes. Traversées par les Gorges de Chassezac, le bois de Paiolive, façonnée par l’érosion du temps de la période jurassique, est exceptionnellement riche d’une faune et d’une flore à couper le souffle. Cependant, ici, il faudra réveiller le détective qui sommeille en vous car dans ce bois idyllique, les branches ébruitent la timidité et ne se laissent découvrir que sous l’œil observateur du véritable aventurier.

Les sentiers du bois
Les sentiers du bois © lysios.free.fr

C’est à l’ombre de hauts chênes blancs et aux cotés des roches calcaires pétrifiées que l’on découvre dans cet espace réservé tout un autre amas de végétation luxuriante. Au cœur de cet ensemble inédit, des circuits sont également disposés afin de faciliter l’exploration des visiteurs. Et là, lorsque vous commencez à vous laisser entrainer par l’enchanteresse des feuillages et le bruissement des bois sous vos pieds, vous irez sans doute à la rencontre de ce fameux castor tout aussi serein que vous au bord de sa rivière. Perchés dans les falaises, ce seront des rapaces, tels que le faucon pèlerin ou l’aigle de Bonelli, qui vous découvrirez survolant les bois. Enfin… il serait difficile de citer la multitude d’espèces endémiques en France qui loge dans ce refuge de bois ancien, pour ne citer que les 20 espèces de chauve-souris présentes sur le site ainsi que la multitude de gracieux coléoptères.

La grotte de Trabuc

C’est toujours à Cevennes que l’on retrouve cette mystérieuse grotte frissonante : la grotte de Trabuc.

« Si Jules Vernes devait tracer un nouveau chemin conduisant jusqu’au centre de la terre, il chosirait sans nul doute comme passage celui de la grotte de Trabuc » raconte la chaine TV Sud

La grotte aux 100.000 soldats
La grotte aux 100.000 soldats © les4sources.fr

On ne peut que l’approuver. La grotte de Trabuc, encore renommée « la grotte aux 100.000 soldats » présente une infinité de petites concrétions, une étrange formation qui fait de son site une particularité géologique unique au monde. De vue rapprochée, ces concrétions forment tel un amas de soldats prêt à la bataille. Dans cette grotte se heurte le rêve et le mystère, la quiétude et l’irrésolu. C’est sans doute parce qu’à ce jour personne ne sait vraiment comment cet amas majestueux a été constitué, là, sous cette grotte, alors qu’aucune eau tombante n’a encore jamais été répertorié sur les lieux à cet endroit de la grotte.

Plongé dans la beauté de ce monde mystérieux, on ne peut qu’être envahi par un fort sentiment d’appartenance, comme si la Terre nous rappelait que d’elle nous sommes façonnés et qu’à elle nous reviendrons. Au cœur de la grotte, les petits cours d’eaux se multiplient et finissent par déboucher sur une des salles féériques digne d’un conte : la cascade aux eaux vertes. A la surface de la terre, il est tout simplement inconcevable de s’imaginer qu’un tel spectacle se livre sous nos pieds, dans cette grotte. On ne peut qu’être émergée dans la contemplation face à cette eau ruisselante de 6 mètres de haut.

Le conte Trabuc...
Le conte Trabuc... © grottes-en-france.com

Cerise sur le gâteau… plus loin au pied de cette jetée, des baptêmes de plongée y sont organisés, laissant ceux qui s’y adonnent fièrement remplis de satisfaction. Il est ainsi possible d’admirer la structure de la grotte d’un autre angle… sous l’eau.